• Une balle au coeur

    Paroles : Marceau Piana       Musique : Michel Pierozzi

    Une balle au coeur

    Quand ton sommeil est le plus fort
    Je ne te reconnais jamais
    Je sais que ton amour est mort
    Sinon tu te réveillerais
    Pourtant je ne peux pas y croire
    Les apparences m’ont trompé
    Puisqu’il me reste cet espoir
    Qui ne veut pas m’abandonner

    Tu es la larme sur ma joue
    Tu es le cerne sous mes yeux
    De tous les rôles que tu joues
    C’est celui qui te va le mieux
    J’aimerais tant pouvoir me dire
    Que j’ai l’impression de t’aimer
    Par amour ou pour le plaisir
    Ou par peur de te remplacer

    Tu es le mur de ma prison
    Infranchissable et quotidien
    Faut-il que j’y heurte mon front
    Ou dois-je rebrousser chemin
    Mon seul espoir en attendant
    Consiste à me tenir debout
    Si je te hais le plus souvent
    C’est pour ne pas devenir fou

    Je t’aime et j’en meurs lentement
    J’ai mis une arme entre tes mains
    Et tu t’en sers inconsciemment
    Le moindre de tes mots m’atteint
    Chaque jour plus indifférent
    Lorsqu’il ne se fait pas moqueur
    Ton regard me blesse en passant
    Aussi froid qu’une balle au cœur

    Ton regard me blesse en passant
    Aussi froid qu’une balle au cœur


  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 21:25

    Waouh !!! C'est fort !!! fort touchant !!! percutant !!! perturbant !!!

    Belle interprétation, belle musique et bravo aussi à Marceau !!!

    Bonne soirée !!! Bise

    2
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 17:45

    Merci Tiny

    Ma collaboration avec Marceau Piana a commencé en 1982 et dure encore aujourd'hui !

    Bise

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :