• Paroles : Christine Bricard       Musique : Michel Pierozzi 

    Neige de satin blanc

    Belle neige de satin blanc
    Tu éclaires le firmament
    Quand dans la nuit nous cheminons
    Pour rejoindre notre maison

    Elle est blottie au fond des bois
    Protégée du vent et du froid
    Par des centaines de sapins
    Qui cachent son petit jardin

    Neige, tu l'as emmitouflée
    Tu voudrais bien la réchauffer
    Mais regarde par les carreaux
    Près du feu, on se tient au chaud 

    Lorsque le jour se lèvera
    Nous t'accueillerons avec joie
    Tout en ayant peur d'abîmer
    Ton blanc manteau immaculé

    Alors nous ferons quelques pas
    Et nous ne résisterons pas
    À lancer des morceaux de toi
    Malgré le gel au bout des doigts

    Voilà que nous verrons venir
    Des nuages qui font frémir
    Des flocons de neige et de glace
    Recouvriront bientôt nos traces 

    Belle neige de satin blanc
    Tu redeviendras comme avant
    Immaculée dans le jardin
    Caresse sur les grands sapins


    3 commentaires
  • Paroles : Christine Bricard       Musique : Michel Pierozzi 

    L'artiste

    Il écrivait des chansons
    Pour des femmes de la rue
    Il n'avait d'inspiration
    Que pour leur vie sans issue

    Il les parait de dentelles
    Dont elles n'osaient pas rêver
    Des robes de mots si belles
    Que peu d'hommes les voyaient


    Alors Cendrillon, Peau-d'âne,
    Et les princesses anonymes
    Devenaient de grandes dames
    Le temps d'un rêve sublime

    Mais comme les étoiles filantes
    Elles retombaient sur la terre
    Cessant d'être scintillantes
    Salies par un peu de terre


    L'artiste et les prisonnières
    Se retrouvaient le matin
    Peu importe les barrières
    Il les consolait sans fin

    Il les berçait doucement
    Elles s'endormaient épuisées
    Comme emportées par le chant
    Qu'il leur avait préparé


    Puis il composait longtemps
    Pour qu'elles vivent comme des reines
    Ne serait-ce qu'un instant
    Volé à leur vie de peine

    Il écrivait ses chansons
    Pour des femmes de la rue
    Il n'avait d'inspiration
    Que pour vêtir leur corps nu


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique