• L'enfant qui court

    Paroles : Cédric Piana       Musique : Michel Pierozzi

    L'enfant qui court

     

    Il dit qu’il ne veut pas la guerre
    Il dit qu’il ne veut pas de sang
    Qu’on partira sans lui la faire
    Ou bien qu’il sortira des rangs
    Et cette chanson me rappelle
    Qu’il est bien facile à vingt ans
    De ne pas risquer sa cervelle
    Quand on n'a rien bâti dedans

    Mais de nos fenêtres
    Grandes ouvertes
    Sur le jardin
    Vois-tu mon amour
    L’enfant qui court
    Et tend les mains

    Il dit qu’il se fout des salaires
    Il dit qu’il ne veut pas d’argent
    Qu’il n’a pas besoin sur la terre
    De maison pour vivre dedans
    Et cette chanson me rappelle
    Qu’il est bien facile à vingt ans
    De vivre comme une sauterelle
    Rien que pour son ventre et ses dents

    Mais de nos fenêtres
    Grandes ouvertes
    Sur le jardin
    Vois-tu mon amour
    L’enfant qui court
    Et tend les mains

    Il dit : je refuse mon père
    Je n’ai pas voulu mes printemps
    Et vous qui m’avez fait ma mère
    A quoi sert la vie qui m’attend
    Et cette chanson me rappelle
    Qu’il est bien facile à vingt ans
    De tout réduire à une échelle
    Pour n’aimer que soi seulement

    Mais de nos fenêtres
    Grandes ouvertes
    Sur le jardin
    Vois-tu mon amour
    L’enfant qui court
    Et tend les mains


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Avril 2016 à 16:29

    Mais quel talent !!!    Tu as vraiment une VOIX !!! et comme tu sais bien choisir tes textes, que tu composes de belles musiques  et bien le résultat est un immense plaisir pour celle qui t'écoute : Moi yes Merci 

    et je me doute bien que je suis loin d'être la seule ...........bravo à Cédric aussi il a écrit une petite merveille

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :