• Faits l'un pour l'autre

    Paroles : Marceau Piana       Musique : Michel Pierozzi

    Faits l'un pour l'autre

    Je me souviendrai toujours
    De ce soir tant attendu
    Où l'on t'a donné à moi
    Petit garçon sans amour
    Tu avais les yeux battus
    Il m'a fallu bien des mois
    Pour calmer ton désarroi

    Je ne savais comment faire
    Pour obtenir un sourire
    Un seul mot tendre de toi
    Petit garçon solitaire
    Rien ne te faisait plaisir
    Tu paraissais loin de moi
    Même blotti dans mes bras

    Toi l'enfant venu sur terre
    Sans qu'on t'ait voulu vraiment
    Moi qui me rêvais le père
    De presque tous les enfants
    Nous étions faits l'un pour l'autre
    Je t'ai appris le bonheur
    Nous étions faits l'un pour l'autre
    Tu m'as rajeuni le coeur

    Comme un chiot abandonné
    Que l'on recueille en passant
    Tu t'es chauffé à mon feu
    Petit garçon mal-aimé
    Apprivoisé doucement
    Il me semble par moments
    Que tu me ressembles un peu

    Toi l'enfant en mal de père
    Moi le père en mal d'enfant
    Toi l'inopportun sur terre
    Nous nous espérions pourtant
    Nous étions faits l'un pour l'autre
    Tu m'as offert le bonheur
    Nous étions faits l'un pour l'autre
    Et ne formons qu'un seul coeur


  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Juin à 10:18

    L'évidence parle d'elle-même. Je n'ai rien à dire :

    tout est résumé dans ce texte, et pourtant, qui me pousse à te dire ceci ?

    Je n'ai même pas connu une mère de substitution pour me cajoler.

    Lire ce texte m'empêche simplement de m'exprimer et me torture l'âme.

    J'ai connu la solitude d'un enfant ballotté  de famille d'accueil en famille d'accueil,

    sans attache, cherchant toujours l'affection de parents aimants sans jamais la trouver.

    J'étais une petite fille non désirée et mal aimé perdue dans l’immensité des égoïsme et des irresponsabilités

    d'adultes. Connaître la chaleur de bras aimants n'a jamais été ma consolation. Née pour être solitaire,

    Je suis venu sur terre pour qui, pour quoi ?

    Amicalement, Ghis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :