• Exil

    Paroles : André Coucharière       Musique : Michel Pierozzi     Avec la voix de Fati

    Exil

    La minute s'acharne
    Sur l'aiguille du temps
    Qui par à coup incarne
    L'écoulement des ans
    Que deviennent mes printemps
    Et mes songes d'enfant
    Des coquillages errants
    Sur des sables mouvants
    Ou de curieux fantasmes
    Qui errent dans le vent
    J'ai trop longtemps vécu
    Des moments insipides
    En retenant la bride
    De passions révolues
    Pourquoi cette cuirasse
    Qui me bride et m'enlace
    Peux-tu me la détruire
    Et me faire enfin vivre

    Mon espérance perdue
    Je m'exilais de toi
    Tu n'es pas apparue
    Quand ma vie a pris froid

    Tous mes songes sont morts
    Ecrasés sous les pas
    De sordides décors
    Pareils à des gravats
    Je vois dans mon miroir
    La fin d'une histoire
    Remplie de déboires
    Où viennent s'imprimer
    Sillons après sillons
    Des rides entrelacées
    Qui crevassent mon front
    Prends-moi par la main
    Et conduis-moi tranquille
    Sur de nouveaux chemins
    Où l'air qu'on respire
    Est pareil au jasmin
    Où tout peut refleurir
    Au lever du matin

    Mon espérance perdue
    Je m'ouvre enfin à toi
    Te voilà revenue
    Je vais vivre je crois 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :