• Un monde pour moi

    Paroles : Marceau Piana       Musique : Michel Pierozzi 

    Un monde pour moi

    Il me faut une grosse maison
    Avec des murs épais pour les quatre saisons
    Un refuge ignoré des regards
    Tapi dans la nature et cerné de remparts

    Un chemin de créneaux sur le toit
    Échauguette par-ci poivrière par-là
    Ce n'est pas que j'aie peur des voleurs
    Mais je fuis les curieux et les envahisseurs

    Et toujours sur mes talons
    Caressants et secrets de grands chiens sauvageons
    Une horde mouvante et vigilante aussi
    Tenace comme une ombre attentive à ma vie
    Des barzoïs généreux des sloughis fiers et droits
    Des lévriers afghans un monde fait pour moi 

    Il me faut une vieille maison
    De tourelles flanquée pour les quatre horizons
    Des recoins des couloirs dérobés
    Rassurant labyrinthe aux détours familiers

    Des gemmaux aux fenêtres surtout
    Irisant les plafonds aux poutres d'acajou
    Des divans des coussins rembourrés
    Un parquet mosaïque et des lambris cirés

    Et toujours sur mes talons
    Protecteurs et discrets de grands chiens pharaons
    Des compagnons de jeux et des gardes du corps
    Fidèles comme une ombre attentive à mon sort
    Des barzoïs généreux des sloughis fiers et droits
    Des lévriers afghans un monde fait pour moi


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :