• Ton ombre

    Paroles : Marceau Piana       Musique : Michel Pierozzi

    Ton ombre

    Quand tu me reconduis jusqu'à ta porte
    Quand tu l'as refermée sur moi ta porte
    Je reste au garde-à-vous devant ta porte
    Comme si tu allais la rouvrir cette porte

    Je lève mon regard sur ta fenêtre
    Et comme une paupière à ta fenêtre
    Se ferme ton rideau sur ta fenêtre
    Je sais que tu t'endors quand s'éteint ta fenêtre

    Être ton ombre
    Et vivre au fil de toi en glissant sur ta route
    Être ton ombre
    C'est tout ce que je veux sans l'ombre d'un seul doute

    Quand tu as des ennuis ou de la peine
    Je tente d'apaiser ton âme en peine
    Si je n'y parviens pas j'ai de la peine
    Et c'est toi qui me prends dans tes bras pour la peine

    Tu déguises ta vie en belle histoire
    J'écoute jusqu'au bout ta folle histoire
    Mais il manque un chapitre à ton histoire
    Car tu ne parles pas de moi dans cette histoire

    Être ton ombre
    Et ne peser sur toi pas plus qu'un brin de paille
    Être ton ombre
    C'est tout ce que je veux sans l'ombre d'une faille
    Vaille que vaille


  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Avril 2016 à 10:44

    J'ai très souvent l'habitude de lire le texte avant d"écouter la chanson c'est ce que j'ai fait !!!

    quand je l'ai lu j'ai ressenti la tristesse et la douleur d'un amour amitié pas assez partagé !!!

    Puis j'ai écouté et la tout s'est illuminé.......il reste ce sentiment de frustration mais y a comme un respect de la situation .....de plaisir malgré tout ....d'acceptation et de contentement ....enfin c'est ce que je ressens je suis peut être très loin du compte

    toujours est il que c'est magnifique !!! et ces mots à répétitions du texte trouvent toute leur magie dans ton interprétation, ils ne pèsent plus !!!

    BRAVO moi j'aime beaucoup et désolée si mon commentaire n'est guère adapté

      • Lundi 25 Avril 2016 à 10:55

        Merci Chrisy 

        Ton commentaire me touche beaucoup et touchera l'auteur également !

    2
    Vendredi 29 Avril 2016 à 00:10

    bien c'est agréable à écouter..... bonne continuation ... amitiés

    3
    Mardi 31 Mai 2016 à 20:56

    Une magnifique déclaration d'amour. Comme le dit Chrisy, on sent un peu de frustration dans les mots, mais tellement de ferveur !  C'est très beau.

    J'aime beaucoup la musique également.

    4
    Dimanche 7 Mai 2017 à 12:31

    Un  Homme frustré, en admiration devant celle qu'il aime et qu'il désir, et une femme qui ne semble pas bien saisir la profondeur de son amour qu'elle ne ressent, elle, que comme une amitié. C'est son confident qui console ses peines, son ombre qui se tient discret avec toujours l'indicible espoir qu'un jour... Mais plutôt que de terminer l'histoire, il préfère ne recevoir que des miettes de sentiments affectueux, plutôt que de retourner au néant. Etre son ombre sans une faille, être léger comme une paille, vaut mieux que perdre définitivement la bataille contre lui-même, plutôt que lui avouer ses sentiments de peur que ce ne soit pas réciproque. J'aime beaucoup et la musique est très expressive, se mariant  très bien avec ta voix. Tu fais bien ressentir la frustration de cet amoureux  transit et malheureux.

    Texte très bien écrit ! Bravos à vous deux. Amicalement, Ghis.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :