• Ponctuation

    Paroles : André Coucharière       Musique : Michel Pierozzi

    Ponctuation

    Ecouter « PONCTUATION »

    C’est dans une phrase qu’une virgule
    Rencontra par hasard un point
    Un tout petit point minuscule
    Qui avait l’air un peu hautain
    Et même une allure fort virile.
    Mais après l’avoir observé
    Elle sut de suite sans hésiter
    Qu’il avait le cœur très fragile.
    La virgule étant féminine
    Comme toutes les femmes elle savait
    Se faire belle, douce, tendre et câline
    Ce qui rehaussait ses attraits.

    Cette fable sur la ponctuation
    Peut faire l'objet de dérision
    Mais certains se reconnaîtront
    A tout moment dans cette chanson.

    Le point devint ensorcelé.
    Cette virgule tout en splendeur
    Avait la forme d’un accroche-cœur.
    Comme Cupidon l’avait touché
    L’un fit ouvrir des guillemets
    Pour lui signifier son " Je t’aime "
    L’autre fit refermer les guillemets
    Après avoir dit "Moi de même. ".
    C’est lors de cette première passion
    Que prit forme le trait d’union.
    L’union eut lieu suivie d’un bal
    Dans le monde grammatical.

    Cette fable sur la ponctuation
    Peut faire l'objet de dérision
    Mais certains se reconnaîtront
    A tout moment dans cette chanson.

    Quand ils parlèrent de descendants
    Le point eut une hésitation
    Et se changea un bref instant
    En un point d’interrogation
    Puis en des points de suspension.
    Ce furent des moments de malaises
    Vite mis entre parenthèses.
    Les époux avaient réfléchi.
    Ils trouvèrent des compromis
    Pour sauver la ponctuation.
    Son absence aurait provoqué
    Des phrases trop peu nuancées

    Cette fable sur la ponctuation
    Peut faire l'objet de dérision
    Mais certains se reconnaîtront
    A tout moment dans cette chanson.

    C’est ainsi qu’ils devinrent parents
    Entourés de beaucoup d’enfants
    Sous forme de signes assez discrets
    Des points-virgules évidemment
    Il y eut même des croisements
    Tels les crochets et les tirets
    Et des points d’exclamation
    Qui se succédaient à foison.
    Et enfin des duplicata
    Car les deux points viennent de là.
    Et ces naissances parentales
    Se soldèrent par un point final.

    Cette fable sur la ponctuation
    Peut faire l'objet de dérision
    Mais certains se reconnaîtront
    A tout moment dans cette chanson.


  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Septembre 2019 à 12:50

    J'ai beaucoup aimé les paroles très originales de cette chanson.  Bravo ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :