• Nostalgie

    Paroles : Cédric Piana       Musique : Michel Pierozzi

    Nostalgie

    Une maison un coin de terre et deux sabots de bois
    Un cul-terreux patibulaire la guitare à mon bras
    Sans anarchie mais l’âme fière j’aurai encore la joie
    De vivre en frère des libertés tu sais pourquoi


    Nous fuirons les routes communes
    Aux humains sans amour
    Nous gravirons de hautes dunes
    Pour voir fleurir le jour


    Mais toi ma mie me suivras-tu sans gaspiller ta vie
    Tu vois ma mie je tremble un peu ma pensée s’étourdit
    De rêves fous sans lendemain sans précisions pardi
    Je suis un homme qui se renie


    Reprenons les routes communes
    Aux humains sans amour
    Cachons-nous près des hautes dunes
    Qui voient fleurir le jour


    Rentrons dans cette ville aux rues écartelées
    Ma joie de vivre est dans tes bras je ne puis l’oublier
    Restons au chaud et je pourrai bientôt te raconter
    Comment le cor au fond des bois m’a réveillé


    Je suis un homme de la ville
    Eh bien j’y resterai
    Adieu la terre et mes sabots
    Je puis me consoler…
    Pour toi … 


  • Commentaires

    1
    Jeudi 25 Août 2016 à 12:46

    Qui sans Amour peut Vivre ? Disait Gainsbourg

    Est on prêt à tout par Amour ?

    Très joli texte où pointe l'inquiétude  ,

    Bonne journée Michel

      • Jeudi 25 Août 2016 à 20:45

        Merci Betty !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :