• Naufrage

    Paroles : André Coucharière       Musique : Michel Pierozzi     Avec la voix de Fati

    Naufrage

    L’heure s’écoule et arraisonne
    Toutes les angoisses des matins
    Des songes glacés tourbillonnent
    Et s’éparpillent dans le lointain
    Les utopies se bâillonnent
    Les fantasmes blessés s’en vont
    L’imaginaire s’emprisonne
    Dans d’illusoires horizons
    Les rêves désertent le sommeil
    Et s’exilent vers d’autres pays
    Même les chimères appareillent
    Vers l’immensité de la nuit

    Je recherche en vain ton visage
    Il s’est englouti dans l’oubli
    Car tu as sonné l’hallali
    Quand notre amour a fait naufrage

    Tous les mirages sont déchirés
    Comme un drap qu’on a lacéré
    Comme un oiseau déchiqueté
    Comme une fleur qui se meurt
    Dans les parterres du malheur
    Des sortilèges se sont enfuis
    Et sont dilués dans l’espace
    Tous les désirs se fracassent
    Dans les impasses de l’ennui
    Toutes les alchimies se crevassent
    Et leurs armures et leurs cuirasses
    Se sont transformées en débris

    Je recherche en vain ton visage
    Il s’est englouti dans l’oubli
    Car tu as sonné l’hallali
    Quand notre amour a fait naufrage

    Des regrets aux couleurs de geai
    Forment des ombres sur les mers
    Tous les rires ont quitté la terre
    L’espérance qui appareillait
    S’est écrasée sur des falaises
    Et des abimes se sont creusés
    Où des amours sont enterrés
    Rongés de peurs et de malaises
    Le futur n’est plus conjugué
    Qu’au temps présent ou au passé
    Les certitudes se sont enfuies
    Exorcisées par la folie

    Je recherche en vain ton visage
    Il s’est englouti dans l’oubli
    Car tu as sonné l’hallali
    Quand notre amour a fait naufrage


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Juin 2016 à 22:42

    Quand les douleurs intimes se mêlent aux angoisses contemporaines...

    Très belle chanson aux paroles justes.

    Bonne soirée !

    Amitiés,

    Sérénita

    2
    Dimanche 5 Juin 2016 à 14:29

    J'aime ce texte bien qu’il soit assez dur, mais tout particulièrement le refrain que je trouve très joliment exprimé  !!!

    La musique convient parfaitement et ta voix rend le tout plus doux..... un peu comme une fatalité, comme si la souffrance s'estompait ...  

    Bonne fin de journée, bravo à vous trois

     

    3
    Lundi 13 Juin 2016 à 18:50

    Bonsoir 

    cette chanson ma donnée la chair de poule, et ma ramener des années en arrière.

    une douce voix que l'on entend au loin, qui partage une souffrance , un passé qui ne reviendras jamais plus et pourtant il suffirait de si peut de chose pour le refaire vivre, 

    Bravo a vous .

    4
    Lundi 13 Juin 2016 à 21:20

    Merci beaucoup !

    5
    Dimanche 29 Octobre à 18:53

    Bonsoir Pierre Michel,

    je me suis promené un peu partout sur ton blog, et j'ai découvert des choses superbes !

    des compositions avec des textes excellents !

    j'ai passé un très bon moment, je ne sais combien de chansons j'ai écouté, pléthore

    certainement, tu as beaucoup de talent !

    j'aime beaucoup !

    cette compo est comme les autres, tout simplement bien !

    bravo et merci pour ces partages !

    bien amicalement

    claude smile

    6
    Dimanche 29 Octobre à 21:11

    Merci  Claude

    pour tes nombreuses visites et tes compliments  qui me font vraiment plaisir !

    Amicalement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :