• Le défi de Fátima

    Paroles : Marceau Piana       Musique : Michel Pierozzi

    Le défi de Fátima 

    Fátima joue comme une eau pure
    Juste à côté de sa source
    Parmi le frais murmure
    D'un ruisselet dans sa course
    Plus bleu qu'un bel été
    Qui réchauffe ses voyages
    Son regard étonné
    Ne prévoyait pas l'orage

    Fátima au pied de son lit
    Veille un rêve qui la hante
    Brindille qui s'ennuie
    Sous les vieux trembles qui chantent
    Feuille verte à l'endroit
    Mais à l'envers feuille blanche
    Sa candeur quelquefois
    Au bord du gouffre se penche

    Fátima enfant au soleil
    N'avait jamais peur du noir
    Et son cœur en éveil
    Refusait de perdre espoir
    Elle aimant tant déjà
    Pas plus haute que trois pommes
    En tenue de combat
    Lancer un défi aux hommes

    Fátima oublie ses querelles
    Au creux d'une fille sage
    Qui bâtit autour d'elle
    La plus béante des cages


  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Avril à 18:24

    Désolé, ma petite Fati, cette chanson sibylline est passée inaperçue. Je n'aurais peut-être pas dû mêler ton joli prénom à cette histoire un peu scabreuse. Pourtant, Michel l'a illustrée d'une sublime musique, tellement difficile à jouer sur le plan guitaristique. En tout cas, moi, je l'aime autant que je t'aime toi, et tant pis pour les autres.

    2
    Vendredi 20 Avril à 20:12

    Merci  beaucoup Frami

    3
    Samedi 28 Avril à 22:15

    Elle reste une de mes préférées, parce qu'elle est incomprise. Tant pis pour ceux qui  sont passés à côté, il leur sera beaucoup pardonné.. Gros bisous, ma 
    Fati.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :