• Le coquillage

    Paroles & musique : Michel Pierozzi

    Le coquillage

    J’ai découvert un coquillage
    Sur le sable de mes amours
    Au bord des rides d’une plage
    Que l’hiver drapait de velours

    J’ai ramassé ce coquillage
    Que le hasard avait semé
    Comme un présent comme un présage
    Sur les pas de ma destinée

    J’ai pris la mer au creux de mes mains
    Pour l’abriter lui faire un écrin
    Mais l’eau s’écoulait entre mes doigts
    Qui tremblaient engourdis par le froid

    J’ai emmené mon coquillage
    Et pour le protéger du vent
    L’ai mis dans une belle cage
    Incrustée d’or brodée d’argent

    J’ai enfermé mon coquillage
    Puis je compris que sans raison
    Comme un trophée comme un otage
    J’avais mis sa vie en prison

    J’ai pris la mer restée dans mes mains
    Pour le sauver lui faire un écrin
    Mais les quelques gouttes entre mes doigts
    Ne lui ont pas rendu son éclat

    J’ai ramené mon coquillage
    Près des algues sur les rochers
    Fouetté par les embruns du large
    Il a retrouvé sa beauté

    J’ai regardé le coquillage
    Se balancer au gré du vent
    Puis emporté par une vague
    Disparaître dans l’océan

    J’ai pris la mer au creux de mes mains
    Pour effacer son suave parfum
    Puis le soleil a séché mes doigts
    L’écume blanche recouvert mes pas

    J’avais trouvé un coquillage
    Sur le sable de mes amours
    Dans les rides de cette plage
    Que l’été couvre de velours


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :