• Je sais très bien madame

    Paroles : Marceau Piana       Musique : Michel Pierozzi

    Je sais très bien madame

    Je sais très bien ce qui me hante
    Depuis qu’elle nous a présentés
    C’est vrai votre fille est charmante
    Mais elle n’a pas votre beauté
    Moi qui ne vivais que pour elle
    Je me croyais très amoureux
    Je ne savais pas qu’auprès d’elle
    Sa mère avait de plus beaux yeux

    Madame
    Je ne sais pas si je dois vous le dire
    Vous écrire ou ne rien faire du tout
    Madame
    Quoi qu’il en soit reprenez votre fille
    Bien gentille
    Mais celle que j’aime c’est vous

    Je sais très bien ce qui m’obsède
    Depuis que l’on s’est rencontré
    Votre fille a les cheveux raides
    Vous avez des boucles dorées
    Je vous recherche sur sa bouche
    Je vous retrouve avec ses doigts
    Et chaque fois que je la touche
    Je m’imagine entre vos bras

    Madame
    Je ne sais pas si je dois vous le dire
    Vous écrire ou ne rien faire du tout
    Madame
    Quoi qu’il en soit reprenez votre fille
    Bien gentille
    Mais celle que j’aime c’est vous

    Je sais très bien pourquoi j’hésite
    Depuis que je vous ai connue
    Votre fille a grandi trop vite
    Et ne vous ressemblera plus
    Vous avez la voix des sirènes
    Qui peuplaient mes rêves d’enfant
    La tendre fraîcheur des fontaines
    La douceur des blés sous le vent

    Madame
    Je ne sais pas si je dois vous le dire
    Vous écrire ou ne rien faire du tout
    Madame
    Quoi qu’il en soit reprenez votre fille
    Bien gentille
    Mais celle que j’aime c’est vous


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Mai 2017 à 19:43

    Très beau texte ! Très douce musique ! Encore une situation très ambiguë qui, normalement, devrait être contre nature et le contraire des convenances; mais que l'on ne peut s’empêcher d'ignorer. Ce sont des situations que l'on retrouve dans la vie courante. Très bien exprimé ! Beaucoup de poésie dans cette déclaration d'amour. Ghis.

    2
    Hier à 18:14

    Merci, N. Ghis, que je n'ai pas eu l'occasion de connaître (ce texte est une histoire vécue).

      • Hier à 18:36

        C'est très dur de vivre une telle situation !

        Elle est vraiment très belle et je reviens dessus parce qu'elle évoque des événements que moi- aussi j'ai vécu. On me prenait souvent pour sa grande sœur, et J'étais bien embêtée lorsque le petit ami de ma fille m'avoua sa flamme que je dû éteindre rapidement : j'étais mariée et j'étais amoureuse de mon mari. L'affaire dû s'arrêter là.

        A Bientôt, peut-être, N. GHIS.

    3
    Il y a 12 heures

    Bienvenue au club !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :