• Faits divers

    Paroles : Marceau Piana       Musique : Michel Pierozzi

    Faits divers

    Ce fut une journée joyeuse et poétique
    Dans la rue les passants se tenaient par la main
    Instant privilégié atmosphère euphorique
    La cité se parait d'un sourire enfantin 

    Ébahi par ma bonne humeur inaltérable
    Je chantonnais sur le trottoir achalandé
    Lorsque midi sonna me suis senti capable
    D'ingurgiter Paris gargouille après pavé 

    Mon repas terminé j'ai pris d'assaut ma ville
    Aux arches de ses ponts je me suis balancé
    Puis j'ai songé à toi qui dormais bien tranquille
    Quand je t'avais quittée sur la pointe des pieds 

    J'ai souvent déploré dans mes joies les plus fortes
    D'être seul et de ne pas pouvoir partager
    Une intense émotion mais ce qui réconforte
    C'est qu'en ces moments-là on est certain d'aimer

    Les ombres de la nuit ont transposé mon rêve
    Par quelque raccourci j'ai volé jusqu'à toi
    Cependant c'est ici que mon récit s'achève
    Le reste m'appartient et m'échappe à la fois 

    Tu es là sur mon lit offerte et magnifique
    On dirait que tu n'es pas encore éveillée
    J'avais presque oublié cet instant pathétique
    Où la veille pourtant je t'avais... étranglée


  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Mai à 13:42

    HO ! Là, là !   Beau texte ; mais la chute est dure ! Je ne m'y attendais pas. (rire) Ghis.

    2
    Samedi 13 Mai à 12:59

    Waouh !!! ça commençait si bien !!!  .............

    Texte bien écrit et très original

    Parfaite interprétation clown

    Bravo à vous deux !!!

    Bon weekend

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :