• Bonheur éphémère

    Paroles : André Coucharière       Musique : Michel Pierozzi

    Bonheur éphémère

    La ride meurtrière
    Sur les lourdeurs du fard
    Et l’amour qui se perd
    Aux confins du hasard

    La confiance perturbée
    Par des doutes futiles
    Et la joie dispersée
    Dans des rêves stériles

    L’enfance qui s’estompe
    Aux portes de l’ennui
    Et l’un qui n’est qu’une ombre
    Quand l’autre le trahit

    Nous savons que notre vie entière
    Est balayée de vents contraires
    Mais l’ombre évince la lumière
    Car le bonheur est éphémère
    Et nous fait voir de quel côté
    Les dés du destin vont tomber

    L’innocence perdue
    Telle une guitare brisée
    L’amitié dévolue
    Au musée du passé

    La tendresse qui meurt
    Dans un geste oublié
    Le battement d’un coeur
    Qui n’était qu’inventé

    La liberté qu’on perd
    Lorsqu’ on vous prend la main
    Et le vide du désert
    Quand la solitude vient

    Nous savons que notre vie entière
    Est balayée de vents contraires
    Mais l’ombre évince la lumière
    Car le bonheur est éphémère
    Et nous fait voir de quel côté
    Les dés du destin vont tomber

    Le reflet d’un regard
    Brisé dans un miroir
    La passion inutile
    Dans l’étreinte fébrile

    Le plaisir interdit
    Dans un instant fugace
    L’amertume qui surgit
    Quand le sourire s’efface

    La parole meurtrie
    Aux rides du passé
    Le temps qui amplifie
    L’étreinte déchirée 

    Nous savons que notre vie entière
    Est balayée de vents contraires
    Mais l’ombre évince la lumière
    Car le bonheur est éphémère
    Et nous fait voir de quel côté
    Les dés du destin vont tomber


  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Avril 2016 à 18:05

    Bonsoir à vous,

    Vous ne mettez pas vos textes en musique? J'aurais bien aimé entendre quelques une de vos chansons?  Je n'en ai pas vu. Peut-être pour la prochaine fois?...  Vous avez de beaux textes vous aussi! Merci d'être passé sur mon espace et merci pour votre gentil message!

    Cordialement, Ghis.

    2
    Vendredi 15 Avril 2016 à 10:20

    Chaque article de Pierre-Michel est une chanson.

    Il faut cliquer sur le bouton de lecture dans l'image.

    3
    Vendredi 15 Avril 2016 à 13:41

    Très beau ce texte! Les poètes se rencontrent souvent dans les phrases, le thème et les mots.  J'ai écris une poésie sur le temps qui passe et comment une femme vit ce passage de la jeunesse  aux flétrissures du visage qui trahit l'âge arrivant comme un voleur de jeunesse sur les cheveux blanc...

    Cordialement, La Rose De Janvier.

     

    PS: je n'ai toujours pas réussi à écouter une de vos chansons? Sniff...

    4
    Mardi 26 Avril 2016 à 16:21

    Touchée en plein coeur !!!  Bravo à vous deux !!! Tout est simplement très BEAU

    5
    Mercredi 27 Avril 2016 à 11:32

    Bonjour, Michel,

    Beaucoup de personnes ont l'impression que "le bonheur" leurs est dû: C'est faux! Le bonheur n'est pas un état perpétuel! Il faut savoir l'apprivoiser, y mettre du siens pour le trouver dans d'infimes petites choses, de courtes minutes d'état de grâce qui naissent à l'improviste dans une vie!... On essai de le mettre en cage; mais le bonheur est comme l'oiseau: il n'aime pas les barreaux! Le bonheur se laisse attraper quelques instants, quelques minutes ou quelques heures si l'on sait le retenir puis, il s'en va se donner ailleurs rendre heureux pour quelques temps unecouple d'amoureux, un enfant, une femme, un homme qui juste à cet instant, se sentira bien. C'est ça le bonheur! Ce sont des petits moments privilégiés qu'il faut savoir apprécier quand ils sont là... Cordialement, N. Ghis

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :