• Alzheimer

    Paroles & musique : Michel Pierozzi               À un ami atteint par cette maladie

     

    Ne me demandez pas mon nom
    Je suis un inconnu
    J’ai la tête dans un ballon
    Qui se perd dans les nues

    Ne me demandez pas mon âge
    Il change tout le temps
    Je ne vois que quelques images
    Sur un grand papier blanc

    J’ai bien vécu
    Presque tout vu
    J’ai beaucoup lu
    Tout entendu
    Mais je ne m’en souviens plus

    Ne me demandez pas pourquoi
    Je ne vous connais plus
    Mes belles amitiés d’autrefois
    Sont à jamais perdues

    Ne me demandez pas de rire
    Je ne sais plus comment
    J’ai oublié tous nos délires
    Mes souvenirs d’enfant

    J’ai bien vécu
    Presque tout vu
    J’ai beaucoup lu
    Tout entendu
    Mais je ne m’en souviens plus

    Ne me demandez pas comment
    Ma raison s’est enfuie
    Vers un nouveau monde trop grand
    Dans un rêve infini

    Ne me demandez pas combien
    Il me reste de jours
    À survivre sans lendemain
    Sans âme et sans amour

    J’ai bien vécu
    Presque tout vu
    J’ai beaucoup lu
    Tout entendu
    Mais je ne m’en souviens plus


  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Octobre 2017 à 13:33
    bonjour à toi ami musicien ,

    lorsque j'ai écouté cette très belle compo, j'ai été beaucoup ému. il y a quelques années mon père a été atteint de cette maladie sournoise, tapie dans l'ombre qui efface inexorablement tout ....
    tu as su avec beaucoup de talent retranscrire les choses telles qu'elles sont ... une très belle compo qui ne peut laisser insensible . bravo à toi c'est très excellent !
    bien amicalement
    Claude
    2
    Lundi 23 Octobre 2017 à 20:51

    Merci Claude,

    C'est malheureusement d'avoir été confronté au cas de mon ami qui m'a permis d'écrire cette chanson avec des mots assez justes je pense !

    Bien amicalement 

    3
    Mercredi 8 Novembre 2017 à 14:48

    Tout à fait justes. J'aussi fais l’expérience, en tant que famille d'accueil pendant 18 ans, et chez moi puisque je gardais des personnes âgées ayant cette maladie. Je peux vous dire que c'est très dur et douloureux de s'occuper de personne ayant cet handicape. C'est pourquoi, maintenant que j'ai atteint le belle âge des retraités, j'ai peur de cette maladie ne me rende une petite visite dans notre maison ou mon mari et moi avons dépassé nos soixante ans... Amitié à vous deux mes amis, Ghis.

     

    https://youtu.be/yW8S7qwEoG4

    4
    Samedi 2 Décembre 2017 à 16:27

    Comme Claude, je pense que cette chanson ne peut laisser indifférent ......

    Un thème bien réel et inquiétant, nul n'est à l'abri.........

    Mais grâce à ton interprétation et à tes paroles si simples et bien posées je trouve que le côté dramatique de la situation s'estompe un peu pour laisser place à une douce fatalité....et je préfère cette vision des choses !!!

     

    Bises et bon weekend....à bientôt !!!

    5
    Samedi 2 Décembre 2017 à 20:40
    Merci et bon WE
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :